Lyon : 5 raisons d’y organiser votre événement

» Aux World Travel Awards 2016, Lyon avait décroché le label de « Meilleure destination européenne de week-end ». En 2018, l’Union européenne a décerné à la capitale de la région Auvergne-Rhône-Alpes (ainsi qu’à Helsinki) le titre de « Capitale européenne du tourisme durable » pour 2019. Une reconnaissance pour une ville engagée dans la démarche de « Zone à faible émission » visant à réserver à ses habitants et à ses visiteurs une qualité de vie, de travail et de visite confortable et apaisée.

» Lyon ne s’est jamais lancé dans une course débridée aux volumes touristiques. La ville vise au contraire un tourisme qualitatif, harmonieusement réparti tout au long de l’année, associant la population et garantissant ainsi un accueil bienveillant. De ce fait, elle ne connait pas les problèmes de sur-tourisme et, en particulier, les dessertes par autocars d’hôtels, de restaurants, de salles de réunion, de lieux événementiels… trouvent toujours une solution.

» La gare de Lyon-Part-Dieu est la première gare de correspondance de France, l’une des toutes premières en Europe, au cœur d’un réseau TGV vers les principales villes françaises et vers la Suisse, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Belgique… L’offre de son aéroport Saint-Exupéry, quatrième de France, relié par tramway express en moins de 20 minutes au centre-ville, est elle aussi riche de plus de 120 lignes avec, en complément, l’aéroport d’affaires de Lyon-Bron.

» La Métropole lyonnaise compte près de 15 000 chambres dans 232 hôtels classés. 69 % d’entre elles sont situées dans les catégories 3-étoiles et au-dessus. Cette année verra la livraison des 144 chambres de l’InterContinental (5-étoiles°, les 133 chambres du Boscolo (5-étoiles) et les 12 suites de la Tour Rose.

» À la prochaine rentrée sera livré le plus grand chantier de réhabilitation dans un centre-ville européen, sur un site classé au patrimoine mondial par l’Unesco depuis 1998. Il comprend notamment l’InterContinental qui ouvrira en mai avec un centre de convention de 2 700 m² et une offre de bureau de 13 600 m².

Par Jean-François Bélanger

Les ambitions de Eurexpo Lyon

Lyon - EuroexpoL’ouverture du Hall 7, à la fin de l’année 2018, porte sa surface totale à 140 000 m², ce qui fait de Eurexpo Lyon le premier site d’exposition français, hors Île-de-France. Ses sept halls de 2 000 à 17 000 m², connectés entre eux, proposent trois espaces différents : l’Espace Paul Bocuse et son auditorium de 1 500 à 4 000 places, l’Espace Confluence avec son centre de convention de 7 000 m² et l’Espace Saint-Exupéry, de 12 000 m² sans poteau, pour accueillir shows sportifs, concerts et meetings. 2 200 chambres d’hôtels sont réparties sur un périmètre de 8 kilomètres autour du site. Fort de ce dispositif, les gérants de cet outil de taille visent l’entrée dans le top 5 des sites européens d’exposition.

Les Halles du Grand Hôtel-Dieu

Dans ces lieux hantés par Rabelais où il officia, la ville perpétue ainsi son histoire identitaire et de culture gourmande. Ouvertes depuis la fin de l’année dernière, avec une architecture signée Albert Constantin, les Halles du Grand Hôtel-Dieu sont un raccourci de tout ce qui se fait de mieux en matière des métiers de bouche. Sous la houlette de Jean-Paul Pignol, « Meilleur ouvrier de France », ce sont huit autres artisans incontournables qui relayent 510 années de savoir-faire au service du goût. Avec, en particulier, pour la tenue d’événements, la possibilité de privatiser deux espaces de 180 m² chacun, pour 150 personnes à chaque fois, sur ce site au cœur de la presqu’île lyonnaise, riche de 8 000 m² de cours, galeries sous arcades et jardins : un complément des  Halles Paul Bocuse, calibrées elles pour plus de 3 000 participants.

Du sport au business

Lyon - Groupama StadiumAutour des deux plus grandes enceintes sportives de la Métropole lyonnaise, ont été aménagés plusieurs espaces qui proposent des lieux originaux pour l’organisation d’événements d’affaires. Ouvert aux compétitions et aux concerts depuis 2016, le Groupama Stadium (Olympique Lyonnais), dans l’est lyonnais à proximité d’Eurexpo Lyon et de l’aéroport Saint-Exupéry, dispose de plus de 8 000 m² d’espaces réceptifs. 

Plus de 400 événements BtoB s’y déroulent annuellement pour des tailles variées, de 5 à 60 000 convives ! Un premier hôtel Kopster vient d’ouvrir en fin d’année dernière. Bien plus ancien, mais plus central et relié par métro, le Matmut Stadium Lyon-Gerland a tout pour répondre aux plus exigeantes des opérations événementielles. Il offre une superficie de 5 000 m², une capacité de 50 à 2 000 participants, outre les 24 000 places de stade, avec une offre hôtelière de proximité.

Du mystique et de l’historique

Sur la colline de Fourvière sur le site de l’Antiquaille, l’Espace culturel du christianisme à Lyon est un lieu à la fois culturel et religieux qui retrace les trois premiers siècles de l’avènement du christianisme en Gaule. En particulier, sa crypte où se trouve le cachot de Saint-Pothin, est riche de mosaïques sauvegardées et restaurées. C’est un lieu exclusif et privatisable pour des groupes de petite taille, en complément des autres curiosités et musées de la colline de Fourvière. 

À 30 minutes de Lyon, au milieu des vignes, c’est d’histoire médiévale qu’il est question cette fois, au château de Bagnols, fréquenté jadis par Madame de Sévigné. Dans la salle des gardes ou celle des tonneaux, dans le grand salon ou le salon Empire, la cour Renaissance… ces vastes et variés décors de cape et d’épée sont propices à la tenue de séminaires, de banquets, de conventions ou d’événements de toutes les tailles.

La tendance Confluence

Lyon - ConfluenceDans ce quartier qui sort de terre, au sud de la ville, se multiplient les lieux d’accueil. L’un des derniers livrés est le H7, une ancienne chaudronnerie du XIXe siècle, l’ex-Hall Girard, qui est devenu un vaste espace modulable de 5 000 m², dont 800 m² d’espace événementiel, avec parc lumière, estrade… Le H7 s’adapte à toutes les vocations de tourisme d’affaires : meetings, lancements de produits, conventions, expositions… 

Le musée des Confluences, tout à la pointe de ce quartier, avec son architecture qui accroche, est devenu, cinq ans après son ouverture, le premier de France, hors Paris. Plusieurs espaces dont disponibles pour des opérations privatives. En intérieur, ce site offre pour les conférences deux amphithéâtres de 118 et 325 places et, pour des réunions, quatre salles, plus un espace de réception jusqu’à 180 personnes. En extérieur, les terrasses proposent jusqu’à 600 personnes, un lieu à la vue unique sur les fleuves.

Option adrénaline

Pour décompresser, pourquoi ne pas choisir des expériences nouvelles procurant des sensations fortes ? Ou réaliser un rêve d’enfant ? Par exemple les simulateurs d’Aviasim proposent d’être aux commandes d’un avion de chasse, d’un hélicoptère. Les commandes mises à la disposition de passionnés, de débutants ou simplement de curieux, sont ultra réalistes, aussi proches que celles utilisées par les pilotes dans la réalité. Une façon de rompre avec la phobie de l’avion, à tel point qu’Aviasim vient de conclure un accord avec Air France pour permettre à ses clients de capitaliser des miles sur le programme Flying Blue. 

Et, pour aller encore plus loin dans le domaine de l’aérien, pourquoi ne pas expérimenter la chute libre ? Celle-ci se pratique indoor, dans la soufflerie sportive Ifly, à Bron, une commune juste mitoyenne de l’ouest lyonnais. Cette pratique arrive des États-Unis et consiste à se laisser flotter dans l’air pour tourner sur soi-même, y effectuer des figures plus ou moins artistiques, des chorégraphies… sous les conseils d’un moniteur, histoire de se prendre pour un véritable parachutiste professionnel.

https://events.lyon-france.com

www.lyon-france.com

www.gl-events-venues.com

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.