Enjeux et atouts des pros de l’affrètement

Les courtiers aériens répondent aux besoins de transport des clients des agences événementielles, des compagnies aériennes régulières (ACMI), des TO, clubs sportifs, associations et autres ONG. Ils naviguent dans un secteur concurrentiel, avec de forts enjeux liés à la qualité du service, à la bonne exécution de l’affrètement, à la difficulté de trouver avions et équipages.

 Les « brokers » aériens font bien sûr valoir l’importance de leur portefeuille de fournisseurs. Ils proposent aussi de la flexibilité quant aux horaires, aux dates des vols, aux types d’appareils. Avec toutefois des enjeux majeurs : rester sélectif dans le choix des compagnies aériennes, et ne pas prendre de risques incompatibles avec les exigences de leurs clients. Et comme le souligne le responsable d’un courtier leader du marché : « Nous n’avons pas vocation à offrir les prix les plus bas du marché, en revanche notre mission est d’offrir un service de qualité à toutes les étapes de l’affrètement. » Coup de projecteur sur les principaux acteurs du marché en France, et sur les résultats du tout dernier Pro Sky Destination Report.

Affrètement paysage-aerien

Air Charter Service

ACS, créé en Angleterre en 1990 par Chris Leach et Justin Bowman, est le premier courtier aérien, avec 25 bureaux. Son service « Opérations H24 » anticipe les disponibilités avions et déclenche un vol dans les meilleurs délais en cas d’aléa opérationnel le jour J. ACS met également en avant son service conformité, un gage de sélection stricte des compagnies aériennes, et son service juridique pour accompagner les clients.

Air Partner France

Fondé en 1961, Air Partner PLC, à côté de l’aéroport de Gatwick au Royaume-Uni, est cotée à la Bourse de Londres, compte 20 bureaux dans le monde, et opère 7j/7 et 24h/24. Sa division Aviation Commerciale affrète des avions pour des déplacements de groupes de toute taille. Le département Jets Privés offre un ensemble de services allant de l’affrètement à la demande jusqu’au programme d’heures de vols prépayées Jetcard.

Avifrance

Avifrance, à Blagnac (Toulouse), est spécialisée dans la location d’avions à la demande depuis une vingtaine d’année. L’entreprise a tissé des liens privilégiés avec ses partenaires, et d’abord les TO pour lesquels elle met en place des chaînes charters, pour l’événementiel aussi dans le cadre notamment d’événements sportifs (dont le Dakar), pour l’ACMI et autres événements spéciaux. Avifrance assure le suivi du vol au jour J en temps réel, 24h/24 et 7j/7.

Affrètement B737-700-winglet-ASL-Airlines
Affrètement Boeing-737-700_ASL-AIrlines-france
Artheau Aviation

Artheau Aviation, à Paris, a été créé en 2012 par Roch Artheau. L’entreprise affrète tous les types d’appareils, du gros porteur au jet privé, insiste sur la maîtrise des budgets, le suivi opérationnel, la sécurité selon les normes EASA/FAA, et la confidentialité.

Avico

Le groupe Avico, premier courtier aérien européen pour le transport de passagers, est dirigé par Gilles Gompertz, son co-fondateur. Créée en 1996, l’entreprise est basée à Paris et dotée de 9 bureaux hors de France. Elle travaille avec plus de 200 compagnies aériennes, et s’appuie sur 250 collaborateurs de 15 nationalités différentes. Avico fait valoir ses prix compétitifs liés à son volume d’achat, sa fiabilité financière, son expertise opérationnelle et son service 24h/24, avec une cellule opérationnelle 7j/7. À noter que le courtier dispose d’un service billetterie, avec une équipe dédiée et un agrément Iata, proposant un panachage entre affrètement et transport sur vol régulier.

< 3 questions à… >

FX-Camus-ACS
François-Xavier CAMUS Directeur général d'Air Charter Service France

Comment se présentent 2019 et 2020 ?

François-Xavier Camus : Elles s’annoncent plus sereines malgré une fragilité financière toujours présente des compagnies aériennes. Les incertitudes du Brexit ne devraient aucunement influer sur notre activité MICE. Nous constatons le retour des grosses opérations incentives/événementielles en long-courrier et une forte progression des affrètements presse/lancements de produit sur le segment 30/50 passagers. Je reste optimiste sur la progression d’ACS France pour les années à venir. Au regard de la complexité du marché, les clients se tournent de plus en plus vers notre expertise et nos garanties. Notre mission n’est pas seulement de leur trouver un avion, nous nous devons de sélectionner la compagnie aérienne la plus fiable tant au niveau opérationnel que financier, et de les accompagner pendant toute la durée de l’événement.

Quel est votre bilan de 2018 ?

François-Xavier Camus : ACS France a clôturé l’année 2018 sur une belle performance de + 8% en marge brute, ceci malgré un contexte très difficile. La pénurie d’avions sur le segment des 150-200 sièges – le plus recherché pour les opérations incentives – cumulée aux faillites de compagnie aériennes et à la demande liée à la Coupe du monde de football ont fortement impacté le marché de l’affrètement. Grâce à la solidité de notre groupe, et à l’implication de mes équipes, nous sommes passés au-dessus des turbulences pour finir l’année sur une belle croissance.

Pouvez-vous nous citer une opération prévue en 2019 ?

François-Xavier Camus : Nous avons été sélectionnés pour acheminer en novembre prochain 700 collaborateurs d’une grande entreprise française dans les Caraïbes britanniques. Le groupe, divisé en deux, voyagera à bord d’un A330 de 350 sièges. Nous avons négocié avec une compagnie aérienne, laquelle offrait le budget, la configuration et le confort requis par le client, mais n’avait aucune disponibilité du fait de son engagement en vol régulier. Compte tenu de nos bonnes relations et de l’activité que nous leur apportons, nous l’avons convaincu de libérer un avion pour l’opération.

Affrètement

Goodwill

Goodwill a été créé en 2000 par Samuel Bucciacchio. Le courtier aérien possède son siège à Paris et des bureaux à Genève, Luxembourg, Bruxelles et Londres. Aujourd’hui l’un des acteurs les plus dynamiques en Europe, l’entreprise est historiquement positionnée sur le marché du sport – et notamment le foot – dont elle est leader depuis plusieurs années. Elle est de plus très présente sur l’aviation commerciale et l’aviation d’affaires, des « very light jets » aux modules plus importants pour des vols moyen-courriers et long-courriers. Son expérience du sport est très utile dans l’aviation d’affaires, avec sa capacité à trouver des solutions dans l’urgence, à déclencher un vol dans les deux heures. Goodwill travaille avec plus de 250 compagnies aériennes, référencées et validées par ses assurances. L’entreprise possède aussi l’agence de voyages Goodtravel spécialisée dans les événements sportifs.

Pro Sky Destination Report 2019

Pro Sky vient de publier la 8e édition de son Destination Report. Le courtier aérien a donné la parole aux professionnels de l’événementiel français*, permettant d’identifier les tendances phares d’aujourd’hui et de demain.

» Quelles destinations MICE ? Les villes les plus courtisées en Europe en 2019 sont Paris, Lisbonne, Barcelone, Berlin, Amsterdam, Madrid, Rome et Londres. D’autres métropoles telles que Budapest, Prague et Milan tirent également leur épingle du jeu. Côté pays, la France conserve sa place de leader avec 60 % des suffrages, devant l’Espagne (57 %), l’Italie (47 %), le Portugal (41 %), la Grèce (32 %), l’Allemagne (27 %), l’Angleterre (26 %), Malte (25 %) et la Croatie (24 %). Parmi les destinations tendances à suivre en 2020 et au-delà, ont été mentionnés la Pologne et le Monténégro, la Tunisie, le Japon, la Colombie, le Sénégal, le Rwanda ou Oman.

ENCADRE-Pro-Sky-Destination-Report_Illustration-3

» Quels types d’événements ? Cette année, et pour la première fois dans le rapport, la catégorie « Séminaire et Conférence » figure à la tête du classement, devant « Voyage Incentive » et « Team building ». Pour se démarquer de la concurrence et répondre aux exigences des participants, l’enquête souligne la nécessité d’être avant-gardiste et présenter des événements riches en émotion, avec un véritable retour sur expérience.

» Combien de personnes ? En 2019, la majorité des manifestations compteront entre 50 et 100 personnes. 52 % des participants prévoient d’organiser des événements de cette taille cette année, le modèle le plus plébiscité mais qui connaît néanmoins une baisse non négligeable de 9 % des votes vs 2018. La seconde place est très disputée avec la catégorie qui regroupe 50 participants ou moins (45 %), et celle comprenant entre 100 et 250 personnes (41%).

» Quelle durée préférée ? Parmi plusieurs réponses possibles, les organisateurs d’événements choisissent d’abord une durée de 3 jours incluant 2 nuitées. Cette année, 45 % des sondés ont défini cette durée comme idéale, devant les 3 nuits (38%) et plus de 3 nuits (28 %).

» Quelle priorité dans les critères de choix d’une destination ? Les sondés déclarent qu’en 2019 l’accessibilité de la destination (81 %) ainsi que le budget (73 %) joueront un rôle décisif. La troisième place est occupée par l’aspect « sécurité » (72 %). Ces trois facteurs sont considérés comme des prérequis dans le choix d’une destination MICE. Ce n’est qu’ensuite que des critères comme l’originalité de la destination (56 %), les activités sur place (46 %) et les infrastructures locales (44 %) rentrent en ligne de compte.

ENCADRE-Pro-Sky-Destination-Report_Illustration-2

* Pro Sky a synthétisé les avis de plus de 450 professionnels de l’événementiel issus de toute l’Europe. Les résultats de l’étude présentés ci-dessus sont ceux des 146 experts français du secteur. À noter que Pro Sky, dans son Destination Report 2019, a également analysé les marchés allemand, suisse, et européen dans sa globalité. Les quatre études sont disponibles et téléchargeables (gratuitement) sur le site www.pro-sky.fr.

Affrètement Pro Sky Boeing-737
Pro Sky France

L’Allemand Pro Sky AG, à Cologne, est le leader sur le marché de l’affrètement outre-Rhin. Il est présent aussi à Zurich, Sao Paulo et Paris avec Pro Sky France dirigée par Gilles Meynard. Ses bureaux profitent du soutien opérationnel et marketing de la maison mère allemande. Parmi ses outils, on mentionnera le Pro Sky Quality Score notant les compagnies aériennes selon 13 critères. Les risques de défaillance technique et financière du transporteur sont mesurés, et une matrice qualité/prix positionne au final la recommandation. Les offres incluent gratuitement une assurance contre la faillite des compagnies aériennes. À noter que Pro Sky a implémenté la plate-forme Find & Fly sur son site, permettant d’obtenir en ligne le prix estimatif d’un vol en groupe, valable aussi bien sur un vol affrété que régulier.

Affrètement-4
The Aviation Factory

The Aviation Factory a été créée en 2000 par Benoît Duvivier et Carl Legein. Basée à Anvers, l’entreprise possède aussi des bureaux à Amsterdam et Lorient. Courtier aérien de nombreux voyagistes et entreprises, TAF organise des déplacements de députés européens et de leurs collaborateurs entre Bruxelles et Strasbourg. Le courtier met l’accent sur sa disponibilité, sa réactivité ou encore la qualité du relationnel.

Hunt & Palmer

Hunt & Palmer PLC, à Crawley (Royaume-Uni), fournit un service de transport aérien sur-mesure aux voyageurs d’affaires, entreprises, gouvernements et autres organismes. Le courtier possède des bureaux en Australie et à Hong Kong, assure des opérations 7j/7 et 24h/24, loue tous les types d’avions, du gros porteur au jet privé.

< 3 questions à… >

Quel bilan pour 2018 et quelles prévisions pour 2019 ?

Gilles Meynard : Nous clôturons notre exercice 2018 (année calendaire) sur un chiffre d’affaires de 7,5 M€, en hausse de 7,2 %, et tablons pour 2019 sur une croissance légèrement supérieure à 10 %.

gilles-meynard-Pro-Sky

Gilles MEYNARD
Directeur général de Pro Sky France

Une opération réalisée en 2018 ?

Gilles Meynard : Je mentionnerais un tour du monde en 21 jours, une opération renouvelée cette année.

Vos points forts ? Gilles Meynard : J’insisterais sur la qualité du service que nous apportons à nos clients. Ceux-ci nous sont dans l’ensemble fidèles et nous amènent à travailler plutôt sur le haut de gamme que sur les charters de base. Nous annonçons toujours, dès l’offre faite au client, le nom du transporteur proposé et présentons ses points forts et points faibles. Vu la valeur moyenne d’un affrètement (65 K€), le client doit se sentir en confiance.Cette transparence est souvent salutaire.

Par Vincent de Monicault
FacebooktwitterlinkedinFacebooktwitterlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *