VOUS POUVEZ COMPTER SUR NOUS !

QUIMBAYA LATIN AMERICA

En Amérique latine, quelles sont vos perspectives de reprise ?

Les perspectives de reprise varient d’un pays à l’autre. Selon les informations, tous les pays seront déconfinés au plus tard le 5 août. Les aéroports commenceront à opérer entre le 22 juillet et le 1er septembre et le seul pays qui ne rouvrira qu’en octobre sera le Pérou. Ensuite, chaque pays a défini plusieurs étapes pour la reprise qui dépendront de l’évolution de la situation sanitaire de chacun d’entre eux. Nous tenons à jour un tableau que nous actualisons régulièrement et qui est sur notre page web : www.quimbaya-tours. com/fr/covid-19-fr. Voici un résumé :

tableau

Pour les mois à venir, quelles formules d’opérations MICE « qui ont du sens » pouvez-vous proposer ?

Dès que les pays seront déconfinés, les formules à proposer dépendront du secteur de chaque entreprise et du cahier des charges que nous devrons respecter, mais, en général, nous privilégierons les activités au grand air en groupes moins importants que par le passé et des lieux ouverts, spacieux et clairs où la distanciation physique puisse être respectée sans difficulté. La technologie aura sans doute un rôle très important à jouer pour éviter la remise de documents et la manipulation d’objets. Le respect des normes de biosécurité sera le mot-clé de chaque opération et la sélection des entreprises tiers intervenant sera stricte et rigoureuse. Notre capacité d’adaptation sera notre principale alliée. La créativité dans nos pays n’a jamais manqué, nous allons donc continuer à nous adapter et à utiliser notre créativité sans modération  ! Vous pouvez compter sur nous !

Claudia-TERRADE

Claudia TERRADE

Quimbaya Latin America

Que conseillez-vous à vos clients ? Au regard de la crise sanitaire, quelle est votre valeur ajoutée ?

Nous sommes conscients que la reprise des voyages MICE ne sera ni immédiate ni facile, mais lorsque les voyages reprendront, si nous devions donner un conseil à nos clients, ce serait de bien s’informer sur les mesures prises par le pays où ils vont emmener leurs clients et la manière dont ces mesures sont appliquées par les différents intervenants dans chaque opération. La situation sanitaire en Amérique latine n’est pas aussi déplorable, ni généralisée, qu’elle est présentée par certains médias. À ce jour, le taux de décès des 11 pays où nous travaillons qui représentent une population 65 % plus importante que celle de la France, la Belgique, l’Espagne et l’Italie réunies, n’est que de 0,22 % alors que celle de ces 4 pays est de 0,55 %. (Rapport entre le nombre de décès et le nombre d’habitants de l’ensemble des pays mentionnés). Le confinement dans la plupart des pays a été strict et de longue durée. Tous les pays ont pris des mesures rigoureuses et exigent des entreprises d’établir des protocoles de biosécurité minutieux pour pouvoir reprendre leurs activités. Nous sommes en cours d’obtention des certifications dans chacun de nos pays et nous allons aussi obtenir les labels internationaux qui rassureront nos clients. La sécurité des passagers sera la priorité sur toute la chaîne. Notre valeur ajoutée reste notre implantation dans chaque pays, notre notoriété et nos relations solides basées sur la confiance, le respect et le professionnalisme avec chacun de nos partenaires tout au long de nos 33 années d’existence. Nous avons déjà commencé à établir nos protocoles internes pour être bien synchronisés avec nos différents partenaires dans chaque pays et être tous prêts lorsque notre activité reprendra.

Que conseillez-vous à vos clients ? Au regard de la crise sanitaire, quelle est votre valeur ajoutée ?

Nous sommes conscients que la reprise des voyages MICE ne sera ni immédiate ni facile, mais lorsque les voyages reprendront, si nous devions donner un conseil à nos clients, ce serait de bien s’informer sur les mesures prises par le pays où ils vont emmener leurs clients et la manière dont ces mesures sont appliquées par les différents intervenants dans chaque opération. La situation sanitaire en Amérique latine n’est pas aussi déplorable, ni généralisée, qu’elle est présentée par certains médias. À ce jour, le taux de décès des 11 pays où nous travaillons qui représentent une population 65 % plus importante que celle de la France, la Belgique, l’Espagne et l’Italie réunies, n’est que de 0,22 % alors que celle de ces 4 pays est de 0,55 %. (Rapport entre le nombre de décès et le nombre d’habitants de l’ensemble des pays mentionnés). Le confinement dans la plupart des pays a été strict et de longue durée. Tous les pays ont pris des mesures rigoureuses et exigent des entreprises d’établir des protocoles de biosécurité minutieux pour pouvoir reprendre leurs activités. Nous sommes en cours d’obtention des certifications dans chacun de nos pays et nous allons aussi obtenir les labels internationaux qui rassureront nos clients. La sécurité des passagers sera la priorité sur toute la chaîne. Notre valeur ajoutée reste notre implantation dans chaque pays, notre notoriété et nos relations solides basées sur la confiance, le respect et le professionnalisme avec chacun de nos partenaires tout au long de nos 33 années d’existence. Nous avons déjà commencé à établir nos protocoles internes pour être bien synchronisés avec nos différents partenaires dans chaque pays et être tous prêts lorsque notre activité reprendra.

Quel message voudriez-vous faire passer aux annonceurs et aux organisateurs d’événements ?

 Malgré les difficultés que certains de nos pays en Amérique latine ont présentées pour surmonter cette crise, nos pays seront toujours des pays accueillants, festifs et plein d’idées pour que chaque opération et chaque voyage soient inoubliables. Nous mettrons tout en œuvre pour que les retrouvailles entre nous soient encore plus heureuses qu’à chaque fois que nous avons eu l’honneur de travailler avec vous !

quimbaya
Facebooktwitterlinkedin